1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)

L'ancêtre du Tennis est le Jeu de Paume, joué à mains nues ou gantée en en cuir, puis avec une raquette. Il consistait à renvoyer la balle (un éteuf) au-desssus d'un filet. L'étrange comptage des points (les 15, 30 et 40, correspondaient a priori au nombre de pas effectués après chaque engagement), qui surprend les novices au Tennis, est resté.

Des années de pratique du jeu de paume l'ont fait ressembler de plus en plus au tennis moderne. C'est sur herbe que naissent les premiers courts de Tennis, dans la deuxième moitié du 19ème siècle, grâce au Major Gary Hem, puis au Major Wingfield qui va commercialiser ce sport.

Le mot tennis vient lui de l'ancien français tenez, mot adressé à l'adversaire au moment de servir.

Le premier tournoi amateur aura lieu en 1876. Wimbledon nait l'année suivante. Le championnat des états-unis arrive en 1881, celui d'Australie en 1905 et les internationaux de France en 1925.

Le tennis moderne nait lui en 1968, quand les quatre épreuves majeures quittent leur statut de tournoi réservé aux amateurs, pour s'ouvrir aux joueurs professionnels qui jouaient alors sur un circuit parallèle. Tennismania ne prend les résultats des Grand Chelem en compte qu'à partir de cette date.

L'expression réussir le Grand Chelem décrit l'exploit de gagner les 4 tournois de tennis majeurs (Open d'australie, Roland-Garros, Wimbledon et Us Open) dans la même année.

C'est en 1933, que deux journalistes, empruntant le terme au Bridge et au Golf, semblent avoir utilisé cette expression pour la première fois. Cette année là, Jack Crawford, un australien, atteignait la finale des internationaux des Etats-Unis après avoir remporté ceux d'Australie, de France et de Grande-Bretagne. L'autralien a perdu cette dernière finale de l'année et le premier grand chelem a été remporté par Donald Budge en 1938, sans que l'expression ne devienne officielle. Elle ne sera popularisée que bien des années plus tard, quand Lewis Hoad se rapprochera à deux sets de l'exploit.

Rod Laver est le dernier joueur à avoir réalisé ce fameux grand chelem, en 1962 et 1969. Chez les femmes, la performance a été réalisée par Maureen Connolly en 1953, Margaret Court en 1970 et Steffi Graf en 1988.

Les tournois du Grand Chelem ont enfin la particularité de se dérouler au meilleur des 5 manches chez les messieurs, ce qui participent aussi grandement à leur dimension particulière auprès des amateurs avertis comme du grand public.

 

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)

La première édition du tournoi a lieu en 1905. Il se tient à Melbourne depuis 1972 au sein du Melbourne Park, après avoir connu 6 autres emplacements, dont la Nouvelle-Zélande à deux reprises. D'abord organisé sur gazon, le tournoi inaugure une nouvelle surface en 1988, le Rebound Ace, surface dure moyennement rapide. En 2008, le Rebound Ace cèdera la place à une autre surface, le plexicushion.

Le tournoi n'est devenu Open qu'en 1969. Pendant longtemps, notamment du fait de son éloignement géographique, les meilleurs joueurs boudent le tournoi. Les ténors ne reviendront qu'à partir de 1983. Les tableaux ne comportent 128 joueurs qu'à compter de 1988.

A la fin des année 70, le tournoi passe de Janvier à Décembre. Et en 1977, deux éditions du tournoi ont lieu. Quelques années plus tard, les organisateurs font marche arrière : l'édition de 1986 est annulée et le tournoi est à nouveau organisé en Janvier, comme aujourd'hui.

Le premier des tournois majeurs dans le calendrier s'est mis au diapason des ses collègues européens et américains. Les joueurs sont nombreux à dire qu'il s'agit du tournoi le mieux organisé. Dès 1988, le court central se dote d'un toit rétractable et montre la voie. En 2000, le deuxième grand court est également doté d'un toit. C'est le seul tournoi du Grand Chelem qui propose ces équipements à ce jour. Et ce n'est pas fini, puisqu'en 2015, le troisième court en bénéficiera à son tour.

Le système vidéo du Hawk-Eye est utlisé depuis 2007 et équipe désormais 5 courts.

En période de grande chaleur et de forte humidité, les matches peuvent être interrompus ; la règle du Extrem Heat Policy s'applique et le jeu ne se poursuit que sur les courts couverts.

 

 

 

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)

Le plus vieux tournoi du monde, créé en 1877, est encore considéré par beaucoup comme le plus prestigieux. Il se joue sur gazon depuis l'origine.

Le premier dimanche du tournoi n'est pas joué. Il s'agit là d'une des nombreuses traditions anglaises.

Malgré ces traditions, Wimbledon a su modernisé l'accueil des spectateurs. Un toit couvre désormais le central en cas de pluie, relativement fréquente sur la banlieue londonienne.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)

Une première édition des championnats de France se déroule en 1891. Le tournoi se tient alternativement sur les courts du Racing Club de France et du Stade Français. Les championnats deviennent internationaux en 1925, peu avant que le stade de Roland Garros ne soit inauguré, en 1928, pour les besoins de la Coupe Davis.

Le tournoi s'est toujours déroulé sur Terre Battue. Il est d'autre part le premier à devenir Open en 1968.

A Roland Garros, comme à Wimbledon et en Australie, mais contrairement à l'US Open, la cinquième manche (messieurs) et la troisième manche (dames) ne se disputent pas au jeu décisif. Deux jeux d'écarts sont donc nécessaires pour départager les joueurs et les joueuses.

Depuis 2006 enfin, le tournoi débute le dimanche.

Le projet d'extension et de toit sur le central est toujours d'actualité, mais prendra encore quelques années.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)

L'Us Open se déroule à New York. Le premier championnat a vu le jour en 1881 à Newport (Rhode Island). Puis le tournoi est transféré à Forest Hills, dans la banlieue de New York, en 1919. En 1978, il se déroule dans son lieu actuel à Flushing Meadows.

Le tournoi a connu des changements de surface importants. Organisé sur gazon jusqu'en 1974, puis sur une terre battue verte entre 1975 et 1977, il se joue désormais sur Decoturf, une surface dure rapide.

Il clôture la saison des grand chelem et fait souvent la décision finale pour l'attribution de la place de numéro un mondial.

Il se caractérise aussi par des sessions de nuit, pour des raisons liées au pouvoir de la télévision américaine.

En 2016, le principal court (Arthur Ashe) se dote d'un toit. Et un nouveau GrandStand de 8000 places est créé.